La déclaration de cambriolage à son assurance

Publié le 13/08/2014

La déclaration de cambriolage à son assurance

En France, le nombre de cambriolages ne cesse de grimper. En 2012, on en comptait un toutes les 90 secondes. Cette tendance a progressé l’année suivante de 8,5%.

Face à des délinquants rusés faisant preuve d’un savoir-faire déconcertant, aucun domicile n’est à l’abri. Une assurance habitation avec garantie vol est maintenant indispensable.

L’assurance habitation

Elle prend en charge tout ou une partie des dommages causés à l'habitation lors d’un sinistre ou d’un vol.

Principe 

Le propriétaire ou l’occupant de la maison doit porter plainte au commissariat de police ou à la brigade de gendarmerie.

Il doit aussi déclarer ce vol à l’assureur en joignant à sa déclaration, le récépissé du dépôt de plainte par lettre recommandée avec accusé de réception dans un délai de 2 jours ouvrés.

Événements pris en compte par l'assurance

L’assurance ne couvre que les vols inclus dans le contrat. Il faut donc bien le lire avant souscription. En général, l'assurance prend en compte les vols commis :

  • Par effraction ou escalade des locaux
  • Avec menace ou violence sur la personne
  • A la suite d’une introduction clandestine (par exemple, un cambrioleur pénètre dans une habitation en présence de l’occupant)
  • Par usage de fausses clés (crochetage par outil spécial, vraie clé volée ou perdue…)
  • Par les préposés de l’assuré (femme de ménage, baby-sitter…), à condition que le coupable fasse l’objet d’une plainte qui ne peut être retirée qu’avec l’accord de la société d’assurances.

Les actes de vandalisme sont couverts par l’assurance si les auteurs ont fait irruption dans une des circonstances prévues au titre de la garantie vol.

Cas où l’assurance n’intervient pas

En revanche, le contrat d’assurance habitation ne prend pas en compte certains cas :

  • Vol commis par un membre de la famille ou avec sa complicité
  • Vol d’objets installés dans une dépendance (cave, remise, garage) séparée de l’habitation
  • Vol d’objets déposés dans la cour, le jardin ou dans les parties communes d’un immeuble

Biens concernés

Le contrat d’assurance habitation couvre les biens suivants :

  • Mobilier courant : meubles, linge, vêtements, appareils électriques, appareils ménagers
  • Objets de valeur : bijoux, objets en métal précieux, tapis, tapisseries, tableaux, fourrures
  • Objets sensibles : télévision, hi-fi, vidéo (lecteur DVD, caméra), matériel photo, informatique

Ces équipements doivent appartenir aux occupants et se trouver à l’intérieur de l’habitation.

De plus, certains contrats garantissent des objets loués ou confiés aux occupants, mais cette garantie peut être limitée.

Ces articles peuvent vous intéresser aussi

Que faire en cas de cambriolage ?

Que faire en cas de cambriolage ?

02/05/2014

Les cambriolages sont monnaie courante en France. Si vous en êtes victime, vous ne devez pas paniquer. Voici quelques attitudes à adopter pour prendre les choses en main.
Cambriolage : quelques mesures de prévention

Cambriolage : quelques mesures de prévention

24/04/2014

On n’est jamais averti d’un cambriolage. Protéger sa maison contre toute intrusion malveillante est un acte nécessaire. Quelles sont les mesures à prendre pour éviter le cambriolage de son domicile ?
Evaluation du site Tike-securite.fr par les clients : 4.70/5 basée sur 4276 avis clients EKOMI